7 astuces nutrition pour tomber enceinte

7 astuces nutrition pour tomber enceinte

Vous envisagez de devenir maman et vous souhaitez préparer votre grossesse ? Comment vous alimenter et comment favoriser votre bien-être durant cette période ? Découvrez les recommandations de professionnels.

Pour bien préparer votre grossesse, vous devez vous alimenter sainement afin d’apporter à votre bébé les nutriments nécessaires à sa croissance. Attention, certains aliments sont à éviter.

1. Je vise mon poids de forme

Le surpoids et l’obésité diminuent les chances de procréer : un indice de masse corporelle (IMC) supérieur à 32 chez la femme multiplie par 3,7 le risque de troubles de l’ovulation au moment
de la conception. L’excès de masse grasse génère une inflammation chronique qui pourrait être impliquée dans les problèmes de fertilité.

Quant à la maigreur extrême, elle peut provoquer l’arrêt des ovulations.

Ni trop menue ni trop forte : pour avoir un bébé, l’idéal est un IMC entre 19 et 24.

A faire : Calculer son IMC

2. Je consomme au moins 5 fruits et légumes par jour

Vitamines, minéraux, polyphénols… ils sont gorgés de ces antioxydants qui limitent le stress oxydatif, pointé du doigt dans les troubles de la fertilité. Riches en eau et en fibres mais peu caloriques, ils contribuent aussi à lutter contre un éventuel surpoids.

3. J’épice mon assiette

Curcuma, gingembre, poivre… les recherches tendent à montrer que la plupart des épices contiennent des substances antioxydantes (quercétine, polyphénols, curcumine…). Alors on n’hésite pas à en ajouter dans les plats.

4. Je consomme deux fois par semaine des poissons gras

Ils apportent des acides gras oméga-3 qui préservent la souplesse des membranes cellulaires, favorisant les échanges entre les ovocytes et les spermatozoïdes. (hareng, saumon, sardine, maquereau, truite, anchois, thon…)

5. Je mise sur les fruits de mer, en particulier les huîtres

Ils renferment de fortes quantités de sélénium et de zinc antioxydants. En plus, le zinc augmente les chances de procréer en fortifiant l’organisme.

6. J’assaisonne aux huiles de colza et/ou de noix

Elles sont riches en oméga-3 et en vitamine E antioxydante. On consomme au moins une c. à c. de l’une d’entre elles chaque jour. Egalement : Huile de lin, Cameline, Chanvre, Foie de morue, Perilla, Onagre, Olive, Soja…

7. Je ne bois pas d’alcool

La consommation d’alcool provoque des cycles irréguliers. À la rigueur, on s’autorise de temps en temps un verre de vin rouge, riche en antioxydants.


Source

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.