7 astuces pour soulager l’engorgement du sein pendant l’allaitement

7 astuces pour soulager l’engorgement du sein pendant l’allaitement

Vous venez d’accoucher et vous avez décidé d’allaiter votre enfant. Des difficultés comme l’engorgement mammaire peuvent survenir.

Suivez nos conseils pour soulager un engorgement mammaire.

Qu’est-ce que l’engorgement du sein ?

L’engorgement du sein est un phénomène douloureux dû à la congestion vasculaire des glandes mammaires. Il se produit généralement lors de la montée laiteuse (entre le deuxième et le quatrième jour après l’accouchement), ou le matin après une nuit sans téter. Le lait ne peut plus s’écouler car l’inflammation des seins entraîne une compression des canaux lactifères.

Les symptômes de l’engorgement du sein sont :

  • Seins gonflés.
  • Seins durs et douloureux.
  • Seins sensibles.
  • Seins lourds.
  • Mamelon rétracté.
  • Le lait ne s’écoule plus.

L’engorgement du sein dure en général 24 à 48 heures. Si celui-ci dure plus longtemps, une consultation médicale s’impose.

Prévenir l’engorgement d’un sein

Il serait dommage que vous décidiez d’arrêter d’allaiter à cause d’un engorgement. Quelques conseils simples peuvent vous aider à diminuer ce phénomène.

Pour diminuer l’engorgement, vous devez assurer le drainage de la glande :

  • Mettez votre bébé au sein dès la naissance.
  • Essayez de respecter des tétées fréquentes.
  • Faites des massages aréolaires.
  • Utilisez des coupelles d’allaitement en dehors des tétées : elles assurent un massage aréolaire permanent.

Soulagez la douleur liée à l’engorgement du sein

1. Prenez du paracétamol

Vous avez décidé d’allaiter. Vous devez donc faire attention aux médicaments que vous prenez. En effet, les médicaments peuvent passer dans votre lait et avoir un effet secondaire sur votre bébé.

Pour soulager la douleur liée à un engorgement du sein, vous pouvez prendre sans risque du paracétamol (ne dépassez pas 3 grammes par jour).

Conseil : votre médecin ou votre pharmacien saura vous informer sur les médicaments à prendre ou ne pas prendre.

2. Appliquez du froid

Le froid permet de soulager les douleurs liées à un engorgement du sein.

  • Mouillez une serviette de toilette avec de l’eau froide et appliquez directement sur vos seins plusieurs fois par jour.
  • Sous la douche, soulagez votre engorgement avec un jet d’eau froide.
  • Procurez-vous en pharmacie des poches de gel spéciales allaitement (forme adaptée au sein), mettez-les au réfrigérateur et appliquez sur vos seins.

3. Faites des cataplasmes de chou

Le cataplasme de chou est un remède naturel de grand-mère qui peut vous aider à soulager un engorgement du sein.

  • Procurez-vous un chou vert.
  • Mettez une feuille de chou vert sur chaque sein pendant 15 minutes.
  • Répétez cette opération plusieurs fois par jour.

4. Appliquez du chaud

La chaleur entre les tétées favorise le drainage de la glande mammaire et diminue ainsi l’engorgement du sein.

  • Immergez vos seins dans un bassin d’eau chaude pendant quelques secondes et massez-les.
  • Couvrez vos seins avec un linge mouillé d’eau tiède afin de favoriser l’écoulement.
  • Vous pouvez également utiliser le jet de la douche sur le sein, plusieurs fois dans la journée, en pressant progressivement et doucement sur les seins.

5. Révisez votre technique d’allaitement

La plupart du temps, les problèmes d’allaitement dont l’engorgement du sein proviennent du manque de temps et de stress, alors détendez-vous !

  • Prenez votre temps et soyez dans le calme pour allaiter.
  • Le bébé doit être à l’aise dans les bras de sa maman pour téter.
  • Trouvez la bonne position pour allaiter votre enfant : une sage-femme saura vous conseiller sur les différentes positions possibles.
  • Pour bien téter, le bébé doit prendre en bouche pas que le mamelon mais aussi une partie de l’aréole.
  • Changez de sein à chaque tétée.
  • Essayez de vider le sein à chaque tétée.
  • Soutenez bien vos seins avec un soutien-gorge adapté.
  • Ne diminuez pas la fréquence et la durée des tétées pendant l’engorgement.

Astuce : vous pouvez vous aider d’un coussin d’allaitement.

6. Utilisez le persil

Les feuilles de persil sont traditionnellement utilisées contre les engorgements mammaires chez les femmes qui allaitent.

  • Cueillez du persil dans votre jardin ou achetez-en.
  • Lavez-le.

Vous pouvez l’utiliser sous forme de :

  • Tisane : une cuillère à café de feuilles pour une tasse d’eau frémissante : buvez 3 à 4 tasses par jour.
  • En cataplasme :
    • Faites chauffer le persil sans le couper pour que ce soit plus facile pendant 2 minutes.
    • Pressez-le pour en extraire le liquide.
    • Appliquez préalablement de l’huile d’amande douce sur vos seins.
    • Recouvrez vos seins avec le persil et bandez avec une gaze.
    • Laissez agir (3 heures au maximum).

Mise en garde : le persil, surtout sous forme de tisane, est contre-indiqué chez les personnes qui souffrent d’inflammation rénale ou cardiaque.

7. Utilisez l’homéopathie

L’homéopathie est un remède naturel qui peut être efficace pour soulager un engorgement du sein.

Vous pouvez utiliser :

  • Apis Melifica 9 CH.
  • Bryonia 9 CH : sucez 5 granules de chaque toutes les 30 minutes si votre sein est tendu, œdématié ou douloureux.
  • Phytolacca decandra 9CH : 5 granules à sucer toutes les heures si l’engorgement s’accompagne d’une induration locale.

Consultez un médecin si nécessaire

Si votre engorgement n’est pas traité, il peut évoluer vers une lymphangite. Il s’agit d’une aggravation des phénomènes congestifs au niveau du sein qui est favorisée par l’absence ou l’insuffisance de drainage de la glande mammaire.

Vous pourrez ressentir ou avoir :

  • de la fatigue ;
  • de la fièvre ;
  • des frissons ;
  • une zone rouge et chaude au niveau de votre sein.

Source : Ooreka

One comment

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *