L’hôpital « Magrabi » spécialisé dans les maladies de l’œil a trois ans !

L’hôpital « Magrabi » spécialisé dans les maladies de l’œil a trois ans !

Les Mamy Muna, un hôpital de référence au Cameroun dans le domaine de l’ophtalmologie souffle sur sa 3e bougie : Le Magrabi ICO Cameroon Eye Institute (MICEI). L’occasion de faire état des accomplissements de ce bien précieux dont peut se targuer la médecine camerounaise et d’Afrique centrale.

C’est dans la petite localité d’Obak, à 20 km de Yaoundé sur la route d’Okola, que se niche MICEI, l’hôpital de référence spécialisé dans les maladies de l’œil au Cameroun et en Afrique centrale. 

Avec 150 mille consultations à son actif, 10 mille opérations et un plateau technique de pointe qui n’a rien à envier à celui des pays développés, l’hôpital Magrabi accuse des chiffres impressionnants dont peut se satisfaire son directeur, le docteur Henry Nkumbe.

Il faut dire en effet, que l’hôpital dispose d’une capacité de 500 consultations par jour et de cinq blocs opératoires équipés de matériels de dernière génération, qui permettent d’avoir la capacité de faire jusqu’à 100 opérations en une seule journée. En trois ans d’existence, ce sont 10 mille opérations des yeux qui ont été faites à Magrabi, dont les ¾ concernent la chirurgie de la cataracte.

Les meilleurs spécialistes dans les domaines de l’orthopédie et des sciences oculaires sont réunis à Magrabi, assure le directeur de l’hôpital. Toute chose qui explique le fait que « des hautes personnalités du pays viennent à Magrabi pour les contrôles qu’ils étaient obligés par le passé d’effectuer en Europe ».

L’hôpital qui se veut une structure de santé publique, organise de façon régulière des descentes dans les communautés villageoises pour réaliser sur place des consultations ophtalmologiques et parfois gratuites (22% des consultations). Enfin, MICEI met l’accent sur le volet formation et a formé près de 200 professionnels du mal des yeux. Des apprenants de cinq nationalités différentes y bénéficient de l’expertise technique local. L’objectif à terme est de construire un centre spécialisé uniquement dédié à la formation dans tous les domaines de l’ophtalmologie.

Source : Je Wanda Magazine

Miroirs Libres, le 1er magazine afro-caribéen pour parents et enfants

Les Mamy Muna, aujourd’hui allons à la découverte d’une nouveauté dans le paysage de la presse afropéenne. « Miroirs libres », le 1er magazine afro-caribéen pour parents et enfants.

Lancé le 28 mai dernier par Traoré Makamoussou, « Miroirs Libres » est un magazine sur la parentalité du point de vue afro-caribéen tenant compte des spécificités culturelles de son public afin d’aborder des sujets qui leur ressemblent.

Âgée de 40 ans et DJ depuis plus de 10 ans, Makamoussou habite en région parisienne et travaille en France et a l’étranger.

Le premier numéro de « Miroirs libres » est gratuit et disponible ICI.

Voilà qui fera des heureux…

L’hôpital « Magrabi » spécialisé dans les maladies de l’œil a trois ans !

L’hôpital « Magrabi » spécialisé dans les maladies de l’œil a trois ans !

Les Mamy Muna, un hôpital de référence au Cameroun dans le domaine de l’ophtalmologie souffle sur sa 3e bougie : Le Magrabi ICO Cameroon Eye Institute (MICEI). L’occasion de faire état des accomplissements de ce bien précieux dont peut se targuer la médecine camerounaise et d’Afrique centrale.

C’est dans la petite localité d’Obak, à 20 km de Yaoundé sur la route d’Okola, que se niche MICEI, l’hôpital de référence spécialisé dans les maladies de l’œil au Cameroun et en Afrique centrale. 

Avec 150 mille consultations à son actif, 10 mille opérations et un plateau technique de pointe qui n’a rien à envier à celui des pays développés, l’hôpital Magrabi accuse des chiffres impressionnants dont peut se satisfaire son directeur, le docteur Henry Nkumbe.

Il faut dire en effet, que l’hôpital dispose d’une capacité de 500 consultations par jour et de cinq blocs opératoires équipés de matériels de dernière génération, qui permettent d’avoir la capacité de faire jusqu’à 100 opérations en une seule journée. En trois ans d’existence, ce sont 10 mille opérations des yeux qui ont été faites à Magrabi, dont les ¾ concernent la chirurgie de la cataracte.

Les meilleurs spécialistes dans les domaines de l’orthopédie et des sciences oculaires sont réunis à Magrabi, assure le directeur de l’hôpital. Toute chose qui explique le fait que « des hautes personnalités du pays viennent à Magrabi pour les contrôles qu’ils étaient obligés par le passé d’effectuer en Europe ».

L’hôpital qui se veut une structure de santé publique, organise de façon régulière des descentes dans les communautés villageoises pour réaliser sur place des consultations ophtalmologiques et parfois gratuites (22% des consultations). Enfin, MICEI met l’accent sur le volet formation et a formé près de 200 professionnels du mal des yeux. Des apprenants de cinq nationalités différentes y bénéficient de l’expertise technique local. L’objectif à terme est de construire un centre spécialisé uniquement dédié à la formation dans tous les domaines de l’ophtalmologie.

Source : Je Wanda Magazine

Miroirs Libres, le 1er magazine afro-caribéen pour parents et enfants

Les Mamy Muna, aujourd’hui allons à la découverte d’une nouveauté dans le paysage de la presse afropéenne. « Miroirs libres », le 1er magazine afro-caribéen pour parents et enfants.

Lancé le 28 mai dernier par Traoré Makamoussou, « Miroirs Libres » est un magazine sur la parentalité du point de vue afro-caribéen tenant compte des spécificités culturelles de son public afin d’aborder des sujets qui leur ressemblent.

Âgée de 40 ans et DJ depuis plus de 10 ans, Makamoussou habite en région parisienne et travaille en France et a l’étranger.

Le premier numéro de « Miroirs libres » est gratuit et disponible ICI.

Voilà qui fera des heureux…