Dr Pierre Marie Tebeu, spécialiste en gynécologie-obstétrique (Cameroun)

Dr Pierre Marie Tebeu, spécialiste en gynécologie-obstétrique (Cameroun)

Après ses brillantes études en médecine, le Dr Pierre Marie Tebeu, spécialiste en gynécologie-obstétrique met depuis une quinzaine d’années ses compétences au service des populations camerounaises. Il est réputé pour sa technique de réparations de la fistule obstétricale.

Véritable passionné de la recherche dans le domaine de la médecine, le Dr Pierre Marie Tebeu a fait ses études à la Faculté de Médecine et Sciences Biomédicales, Université de Yaoundé, ex-Centre Universitaire des Sciences de la Santé (1987-1994).

Apres 3 ans en service comme médecin généraliste à l’Hôpital de District de Foumban, il décide de retourner se spécialiser en obstétrique et gynécologie. En 2003, il obtient à Genève le Diplôme en Research Methodology and Reproductive Health (OMS/GFMER). Il conclut avec une formation complémentaire en chirurgie des fistules obstétricales (Hôpital St. Jean de Dieu, Tanguiéta, Bénin, 2005).

De retour au pays, le docteur Pierre Marie Tebeu intègre le corps enseignant de la Faculté de Médecine et Sciences Biomédicales à l’Université de Yaoundé afin de transmettre ses connaissances à ses plus jeunes compatriotes. Pendant la même période, il intègre le personnel de l’Hôpital du Centre Hospitalier Universitaire de Yaoundé, comme médecin praticien dans le Département d’obstétrique et gynécologie.

Aujourd’hui, grâce à son travail, il est chef du service de gynécologie-obstétrique du CHU de Yaoundé. En ce moment, la recherche en cancérologie gynécologique et en soins obstétricaux d’urgence est son nouveau cheval de bataille, c’est l’une de ses plus grandes priorités. Auteur de plusieurs traités sur les techniques de réparations de la fistule obstétricale, ce ténor du corps médical camerounais inspirera encore par son parcours bon nombre de jeunes Camerounais attirés par le port de la précieuse blouse blanche.

Dr Tebeu est également impliqué aux côtés de l’association Maisha Bora vouée à la lutte contre la fistule obstétricale et l’amélioration de la santé maternelle en Afrique.

Un parcours et un professionnel admirable !

fistule-obstetricale-mamymuna

Qu’est-ce que la fistule obstétricale ?

La fistule obstétricale est une des conséquences d’un accouchement long et difficile.  Il s’agit d’une communication (ou perforation) anormale entre la vessie et le vagin et entre la vessie et le rectum qui touche plus de 2 millions de femmes en Afrique et en Asie.

Les effets sont dévastateurs : Habituellement, le bébé meurt et cette perforation cause une incontinence  d’urine ou d’excréments ou des deux.

Selon l’OMS, plus de 2 millions de femmes  en Afrique subsaharienne et en Asie vivent avec une fistule obstétricale non traitée et il y’a entre 50.000 et 100.000 nouveaux cas par an. Ces chiffres sont sous-estimés car les femmes qui ont une fistule obstétricale vivent  souvent en retrait de leur communauté.

Non traitée, la fistule peut causer des ulcères, des infections, et des maladies rénales  entraînant la mort. Certaines femmes boivent le moins possible pour éviter les fuites d’urine et ainsi se déshydratent. Les séquelles nerveuses au niveau des jambes laissent certaines d’entre elles incapables de marcher.

Outre les conséquences physiques, ces femmes sont socialement stigmatisées – souvent le divorce et l’abandon par les conjoints et les familles sont source d’isolement social.
Cette complication conduit à une détresse résultant de la perte du bébé et à la gêne causée par les odeurs nauséabondes venant de des urines et des matières fécales.

Visitez le site de l’association.

S.N.B

 

One comment

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *