L’accouchement dans l’eau, ce qu’il faut savoir

L’accouchement dans l’eau, ce qu’il faut savoir

Donner naissance à son bébé dans l’eau, ça parait fou non ? Et pourtant… Les Mamy Munas, l’accouchement dans l’eau intrigue beaucoup de mamans à travers le monde et surtout en Afrique. Bien que peu pratiqué, il offre un vrai confort pour la maman qui redoute l’accouchement. Accoucher dans l’eau procure une approche douce et différente. Cependant, cet accouchement ne se fait pas au hasard. Voici ce qu’il faut savoir sur cette méthode unique en son genre.

Les Mamys, accoucher dans l’eau demande une certaine préparation et tous les spécialistes ne sont pas à l’aise avec cette méthode. Pour vous assurer de pouvoir accoucher dans l’eau, il est donc préférable d’en parler avec votre médecin ou votre sage-femme aussitôt que possible.

L’eau n’empêche pas la douleur des contractions, elle permet tout de même de se détendre pendant le travail, ce qui donne l’impression de moins souffrir. Bien plongée dans un bain d’eau tiède, la future mère respire mieux, détend ses muscles et réduit son stress, ce qui a un effet positif sur le bébé. Si le bain est à la bonne température, entre 34 et 36 degrés Celsius, le bain devrait aussi aider à la dilatation du col. L’accouchement dans l’eau se pratique dans certains hôpitaux, mais la plupart du temps, se fait dans les infirmeries spécialisées (maisons de naissance) et parfois dans le domicile de la futur maman.

Pour pouvoir accoucher dans l’eau, il faut absolument avoir eu une grossesse sans difficultés. Si vous avez besoin d’un suivi particulier, d’une péridurale, de perfusions ou si vous êtes très mal à l’aise dans l’eau, il est préférable d’avoir recours à une méthode plus classique. De même, si vous habitez assez loin d’un hôpital, vous ne devriez pas avoir recours à cette méthode à la maison. Les Mamys pour pouvoir accoucher dans l’eau, il faut absolument avoir accès à un bain très profond ou à une petite piscine pour que votre bassin soit complètement sous l’eau. Par exemple des piscines gonflables.

À la naissance, un bébé peut demeurer jusqu’à une minute sous l’eau sans respirer grâce au réflexe d’apnée. Il ne devrait donc pas tenter de prendre sa première respiration sous l’eau, à moins d’avoir manqué d’oxygène pendant l’accouchement à cause d’un placenta déficient ou si sa tête sort de l’eau avant son corps. Une fois que votre bébé sera né, le médecin ou la sage-femme vérifieront son oxygénation pour s’assurer que tout va bien.

Les Mamys Munas il faut noter que cette méthode a aussi des risques. Un des principaux risques liés à l’accouchement dans l’eau est la prolifération de bactéries, or, il n’est pas impossible qu’une femme défèque dans le bain. Si cela vous arrive, le médecin ou la sage-femme décideront de ce qu’il faut faire afin d’accoucher dans des conditions optimales, sachant que même en naissant dans l’eau ou dans l’air, un bébé ne naîtra jamais dans un environnement complètement sain.

A.A

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.