Un mannequin ivoirien décède en accouchant des quadruplés

Un mannequin ivoirien décède en accouchant des quadruplés

Le mannequin ivoirien de renom Dicko Fatim Konaté est décédé lundi 1 août 2016 sur une table d’accouchement laissant derrière elle des quadruplés qu’elle venait d’accoucher. Triste !

Quelques semaines seulement après le décès du styliste camerounais Patou Manga, le milieu de la mode africaine est de nouveau endeuillé. Cette fois-ci c’est du côté de la Côte d’Ivoire que la mort a arraché la mannequin Dicko Fatim Konaté à sa famille et à ses proches.

Un décès assez dramatique il faut dire car, il y a quelques mois encore, Dicko Fatim Konaté menait une vie paisible et très heureuse. Mariée en décembre 2015, la jeune femme n’avait pas mis longtemps avant d’annoncer la merveilleuse nouvelle d’une grossesse à son mari. Un bonheur prolongé lorsque les échographies annonceront que cette grossesse était porteuse de 4 futurs bébés. Malheureusement pour Fatim Konaté, elle ne verra jamais ses bébés car elle va décéder au cours de l’accouchement, les laissant sans mère. Quel drame !

Une grosse perte pour la mode ivoirienne qui voit ainsi s’en aller une mannequin assez expérimentée. Elle était d’ailleurs la responsable commerciale d’une des plus grosses maisons de couture d’Abidjan, les établissements Sankho, situé dans le nord de la capitale ivoirienne.

Que la terre de nos ancêtres te soit légère. R.I.P Dicko Fatim Konaté.

F.F.K

mannequin-ivoirien-decede-accouchant-quadruplés-jewanda

mannequin-ivoirien-decede-accouchant-quadruplés-jewanda-4

Dicko Fatim et son époux

One comment

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *