7 choses à savoir sur le lait artificiel et l’allaitement selon l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS)

7 choses à savoir sur le lait artificiel et l’allaitement selon l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS)

L’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) recommande que les femmes enceintes et les mères de nourrissons et de jeunes enfants soient particulièrement bien informées sur :

1 – Les avantages du lait maternel, qui constitue l’aliment idéal du nourrisson. Il est le mieux adapté à ses besoins spécifiques et le préserve des maladies.

2 – L’importance d’une bonne alimentation maternelle pour la préparation et la poursuite de l’allaitement au sein.

3 – L’effet négatif d’une alimentation mixte du nourrisson en alternance entre allaitement au sein et prise d’un biberon pouvant gêner l’allaitement maternel.

4 – La difficulté de revenir sur le choix de ne pas allaiter.

5 – Les implications socio-économiques à prendre en considération dans le choix de la méthode d’allaitement. Il est important de rappeler le coût qu’engendre l’utilisation des laits infantiles, en précisant les quantités à utiliser selon l’âge de l’enfant.

6 – En cas d’utilisation d’un lait infantile, lorsque la mère ne peut ou ne souhaite pas allaiter, il importe de respecter scrupuleusement les recommandations relatives à la qualité de l’eau, les indications de préparation et d’utilisation et de suivre l’avis du corps médical.

7 – Une utilisation incorrecte pourrait présenter un risque pour la santé de l’enfant.

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *