Atteint du Syndrome de Waardenburg, Shakul bénéficie d’une aide inattendue

Atteint du Syndrome de Waardenburg, Shakul bénéficie d’une aide inattendue

Bonjour les Mamys ! La génétique nous joue souvent des tours tant agréables que surprenants nous laissant sans voix. Souvenez-vous il y a quelques temps, nous vous avons présenté les sœurs jumelles à la peau différente qui ont volé le cœur des internautes. Aujourd’hui nous allons partager avec vous l’histoire émouvante d’un petit Ougandais.

En effet, le petit Shakul est né avec une maladie génétique rare ce qui signifie qu’il a l’air un peu différent. Sans accès à un médecin, ses parents n’ont pas compris son apparence : ses yeux bleus, sa peau sombre par endroits et ses membres blancs ont choqué tout le monde et ses parents l’ont abandonné peu de temps après sa naissance. 

Sa grand-mère Namatuvu raconte : « Mon fils m’a appelé et m’a dit qu’il avait un fils mais qu’il avait des couleurs différentes. Il a dit qu’il n’avait pas d’argent et que les parents de la fille l’ont chassée de la maison avec son bébé, que Shakul avait été laissé à sa porte d’entrée. Le bébé était nu et seulJe ne savais pas quoi faire alors je lui ai dit d’amener l’enfant et la mère à vivre avec moi » .

« J’étais époustouflée. C’était étrange, je me demandais s’il était malade. Il était très mince. J’ai appelé une amie et lui ai demandé : ‘Est-ce que cet enfant va survivre?’ Elle a dit ‘Il le fera si vous vous souciez de lui »

Namatovu savait que si l’enfant devait survivre, elle devait s’occuper de lui mais ne sachant pas comment elle pourvoirait à ses besoins, elle devint son aide de toute façon. Elle a commencé à le voir comme n’importe quel autre bébé précieux et aimé.

Quelques temps après, on a demandé à Namatovu de préparer un déjeuner au Centre Compassion à Kampala. Elle a pris le petit avec elle. Les visiteurs et le personnel ont remarqué le petit garçon et ses traits inhabituels et ont reconnu qu’il avait besoin d’aide. Dès qu’il y a eu une place, il a été inscrit au programme de survie de l’enfant. Namatovu a été submergé de joie sachant que ce serait un tournant pour elle et l’enfant.

Un bilan de santé a été organisé par le personnel de Compassion et a révélé qu’il était atteint du Syndrome de Waardenburg, une maladie qui provoque des changements de la peau et une perte auditive. Le personnel du centre de compassion aime Shakul. Il est actif et aime jouer avec les autres enfants. Il interagit bien avec les autres et est aussi très sociable, partageant des friandises avec ses pairs. Namatovu dit que l’amour et le soin dont elle a fait preuve envers Shakul et elle ont eu un impact durable sur eux. « Tout d’abord, ils m’ont montré l’amour et l’amour de mon enfant. Ils me donnent un emploi pour cuisiner [au centre] et je gagne un peu d’argent. Ils nous ont donné de la nourriture et du savon. Parce que je n’avais pas d’endroit pour aller chercher de la nourriture, je me réveillais en priant pour savoir où trouver de la nourriture », explique Namatovu.

Le parrain de Shakul a également été une bénédiction pour eux. Namatovu ne peut toujours pas croire en sa générosité et à son amour. Le personnel du centre est étonné de la transformation du petit garçon. L’an prochain, il sera en âge de commencer l’école et son parrain espère pouvoir en suivre un pour les enfants ayant des troubles cognitifs, afin qu’il puisse apprendre à signer.

Avec beaucoup d’amour et de soutien autour de lui, nous savons que Shakul continuera à grandir et à se développer en toute confiance.  Un enfant « différent » ou malade ne mérite pas moins d’amour…

Rejoignez notre communauté Facebook !

 

 

One comment

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *