L’engorgement mammaire pendant l’allaitement, comment gérer ?

L’engorgement mammaire pendant l’allaitement, comment gérer ?

Vous avez sans doute entendu parlé ou même vécu l’engorgement mammaire durant l’allaitement de bébé. Pas facile, facile ! Mais qu’est-ce que l’engorgement mammaire au juste ? Quels sont les symptômes ? Quelles sont les causes ? Comment réagir pour soulager la douleur ?

L’engorgement mammaire : qu’est-ce que c’est ? 

L’engorgement mammaire est une accumulation de lait dans la glande mammaire. Toutes les femmes ne sont pas égales face à ce trouble.

Les  symptômes de l’engorgement mammaire

  • Le sein est gonflé, durs, douloureux, brillant avec rougeur.
  • Le mamelon est aplati (il se rétracte).
  • Vous ressentez une sensation de trop-plein de lait sans qu’il ne coule.
  • Vous pouvez avoir un peu de fièvre.

L’engorgement rend la prise du sein plus difficile pour l’enfant et favorisant la survenue de crevasses.

Les causes de l’engorgement

  • L’engorgement mammaire est le plus souvent lié à un nombre insuffisant de tétées. En effet, la congestion des vaisseaux d’origine hormonale et l’augmentation de production de lait peuvent conduire à l’engorgement si les tétées ne sont pas suffisamment fréquentes. 
  • L’arrêt brutal de l’allaitement ou le sevrage, peuvent aussi être des facteurs favorisant l’engorgement mammaire.

En cas de douleur, la mère peut être incitée à moins donner le sein et cela peut aggraver la situation. De même pour l’aplatissement du mamelon qui rend la prise par le bébé plus difficile et donc la tétée moins efficace.

Prévenir l’engorgement

Pour évitez l’engorgement, quelques règles de « bonne conduite » de l’allaitement peuvent vous aider :

  • Les tétées doivent être fréquentes, sans limitation de leur nombre ou de leur durée. Pour cela, faites téter bébé dès qu’il présente des signes d’éveil (mouvements des yeux, des lèvres, de la tête, agitation, main à la bouche). Ils indiquent que votre enfant est prêt à téter, c’est sa façon de signaler qu’il a de nouveau faim…
  • Veillez à ce que votre enfant prenne correctement le sein pour une tétée efficace
  • Pensez aussi à alterner les seins d’une tétée à l’autre.
  • Toute douleur ou tension du sein doit inciter, même si cela paraît difficile au début, à augmenter la fréquence des tétées.
  • Si votre bébé ne prend pas assez souvent le sein, vous pouvez tirer ponctuellement votre lait.
  • Essayez également d’être détendue et reposée lorsque vous allaitez.
  • Enfin, portez de préférence un soutien-gorge qui ne comprime pas vos seins, cela évitera des problèmes circulatoires et une mauvaise répartition du laitdans la glande mammaire.

Comment soulager un engorgement mammaire ?

  • Le seul traitement efficace est de permettre l’écoulement du lait par tous les moyens possibles : par une tétée, avec le tire-lait, par un massage aréolaire… Allaiter va déclencher le flux d’éjection et remettre le système en marche. Après avoir tiré votre lait grâce au tire-lait ou manuellement, mettez votre bébé au sein.
  • Pour détendre le sein avant la tétée, vous pouvez appliquer de la chaleur, grâce à une douche chaude ou une serviette chaude. Cette chaleur va permettre d’accélérer la circulation sanguine et désengorger le sein.
  • L’application de compresses froides entre les tétées peut aussi aider à diminuer le gonflement (œdème) et soulager la douleur. Appliquez par exemple un gant de toilette rempli de glaçons.
  • Enfin, le personnel de la maternité ou des professionnels compétents en allaitement vous donneront des conseils adaptés à votre cas. N’hésitez pas à les solliciter.

Dans la plupart des cas, la sensation d’engorgement s’améliore au bout de 24 heures et disparaît au bout de 48 heures et la production de lait maternel s’adaptera naturellement aux besoins de votre bébé. Dans tous les cas, le repos est conseillé et si cette situation perdure, demandez conseil à votre médecin afin que cela ne puisse pas se compliquer par une infection de typemastite.

Lire aussi : 7 astuces pour soulager l’engorgement du sein pendant l’allaitements

Ecrit par: Céline Gaulard (Doctissimo)

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.